Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Carnets de Steiner Le blog d'un artiste peintre qui ne sait pas où il va, mais qui y va quand même. Mes humeurs, mon travail en cours, mais également des informations sur la technique et le processus créatif.

HDF/MDF, le support idéal?

Narcisse Steiner
On a beau dire, le support classique châssis entoilé a du charme, mais à moins de le monter soi-même, c'est vite onéreux, surtout en grand format et même dans la gamme coton.

Depuis quelques temps, je suis passé au HDF (High Density Fiberboard) pour deux raisons: son prix (30% moins cher que le châssis) et le grain. Par grain j'entend une surface presque lisse, légèrement grenue en fait, qui permet d'éviter de voir la trame de la toile à travers la peinture. Je n'ai jamais trop aimé le relief régulier d'une toile, même celui des toiles fines (et là, faut taper dans le lin), c'est pourquoi le HDF et le MDF m'ont séduit.

Cependant, à l'usage, je me rend compte que ce n'est pas non plus le support parfait.
Hop, un petit tableau comparatif pour illustrer.

Les + Les -
Bon marché Peu de fournisseurs.
Permet de maltraiter son support (peinture au couteau un peu brutale...) sans risque de perforation. Fragilité des coins (un choc peut les briser)
Surface lisse et agréable à travailler, surtout pour les détails. Sa minceur le rend sujet au torsions lors du séchage, particulièrement à l'acrylique (veillez à enduire le dos pour compenser).
De 3 à 5 mm d'épaisseur, le gain de place est conséquent. Difficile à manipuler lorsque la surface est couverte de peinture frâiche.
Possibilité de le découper pour en faire des petits formats. Accrochage problématique.
 

Non, le MDF et le HDF ne sont pas des supports idéaux. Le châssis entoilé a fait ses preuves, et je reconnais que ses avantages sont nombreux: pas de déformation dûes à la tension, praticité d'accrochage... Mais voilà, lorsqu'on cherche comme moi un support relativement fiable, bon marché et lisse, on a tôt fait de lorgner du côté du bois recomposé.
C'est une question de choix et de pratique, chaque peintre devrait l'essayer, ne serait-ce que pour des travaux préparatoires.
En ce qui concerne les problèmes de torsion et d'accrochage, on a vite fait d'acheter des baguettes et les coller derrière le panneau pour en faire un châssis standart; perso je n'utilise cette solution qu'en cas d'expo ou de vente. C'est à dire jamais. Mais... sachez qu'il est possible de monter votre panneau en châssis sans pour autant vous lancer dans de grands travaux de menuiserie.


Exemples de panneaux MDF non apprêtés en différentes épaisseurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires