Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Carnets de Steiner Le blog d'un artiste peintre qui ne sait pas où il va, mais qui y va quand même. Mes humeurs, mon travail en cours, mais également des informations sur la technique et le processus créatif.

24 articles avec humeurs

Un triste anniversaire

Narcisse Steiner

Il y a quelques jours, Overblog m'a informé, l'air de rien, que mon blog fêtait ses six ans. Six ans déjà que j'ai commencé à peindre "sérieusement". Ce rappel douloureux m'a presque contraint à rédiger cet article. Je me suis demandé ce qui m'avait poussé dans un premier temps à ouvrir et tenir un blog. Un blog, c'est un peu une chambre d'ado rêvée, on y accumule des choses, on les perds, on les y retrouve... Ce blog, c'était à la fois ma visibilité sur les internets et un carnet, un "journal extime" destiné à coucher par écrit mon flux de pensée. Je suis toujours parti de l'idée selon laquelle,...

Déviation

Narcisse Steiner

Pas beaucoup de changement dans mon travail pictural ces dernières semaines. Plutôt que de me morfondre sur mon manque d'inspiration, j'ai décidé de mettre à profit mon temps libre (très libre, du coup!) pour expérimenter d'autres choses. A vrai dire, je n'aime rien tant que l'euphorie de découvrir un nouvel univers. Ce moment où la motivation et l'envie sont assez fortes pour se lancer, avec toute la force de la curiosité, dans un domaine que je m'étais volontairement fermé. Alors voilà, je pose le pinceau pour m'ouvrir au mnde de la musique. Je commence comme tout le monde: avec la guitare. Peut...

Lettre ouverte...

Narcisse Steiner
Lettre ouverte...
Lettre ouverte...

... en réponse à JPL. Vous ne m'en voudrez pas de vous répondre publiquement, finalement ce sera profitable à tout le monde. Début de la discussion ici, dans les commentaires. Et moi ça me fait un article.... ***** J'ai jeté un oeil au travail de Mursic. Ses couleurs sont très belles, malheureusement je n'ai pas eu le déclic. Je pense que c'est pour la simple et bonne raison que ce style d'abstrait/paysage est très en vogue et je commence à ressentir l'overdose... Cela dit, ça n'enlève rien à la qualité de sa peinture. L'influence que je citais dans les commentaires, c'est Philippe Beckman, installé...

Crise dactylorectale

Narcisse Steiner

Bon, aller, faut pas déconner non plus. En général, lorsque je laisse le blog en friche, c'est parce que je suis dans une période non-créative presque totale. N'ayant rien à dire au sujet de mon travail de peinture, je préfère laisser couler plutôt que de parler pour ne rien dire. Je vais être honnête: le fait de bosser pour de vrai me pompe pas mal d'énergie et je préfère procrastiner sur des jeux vidéos et bouquiner plutôt que de peindre. C'est d'autant plus tragique que mon poste de vendeur en fournitures pour artiste m'ouvre des perspectives vraiment intéressantes, grâce à ma curiosité naturelle...

Du neuf et du rien

Narcisse Steiner

Après des vacances de Noël un peu mouvementées et un retour à Paris où j'ai enchaîné tout de suite sur le boulot, je n'ai trouvé ni le temps ni l'inspiration pour nourrir mes carnets... Alors, quoi de neuf? Niveau travail, c'est cool, je bosse dans la boutique que je souhaitais, l'entente avec l'équipe est au beau fixe et mes tâches me plaisent. Je bénéficie non seulement des avantages d'un employé mais aussi des avantages en nature: récupération de fin de rouleau de toile, de carnets invendables ou de tubes de peinture promotionnels envoyés par le fabriquant, sans compter tout ce que j'apprend...

Chairs de ma chair, c'est parti

Narcisse Steiner

Je crois que j'ai besoin de changement. Enfin, un vrai-faux changement. J'avais commencé une nouvelle toile dans la veine de la dernière, ce truc vaguement marin. Je l'ai recouverte, une fois, deux fois.. j'ai perdu le compte. Ca sort pas, ça "parle" pas. Désagréable impression de tourner à vide, de me forcer à me copier... J'ai bien tenter de remplir ma série "rouille" mais là je pense en avoir fait le tour, pour le moment. Là, il est temps de me tourner à nouveau vers mes premières amours charnels, la peinture qui sent la vie et la mort, la pourriture et le nouveau-né. Ce par uoi j'ai commencé,...

Tadaima!

Narcisse Steiner

Quel déchéance! Voilà deux semaines que je suis rentré du Japon et pas un article, pas un signe de vie de ma part. Bon, d'accord, le retour à la grisaille parisienne a été dur à digéré, mais ça n'excuse pas tout. Une fois n'est pas coutume, je m'enfonce dans une flemme monstrueuse qui touche à presque tout les aspects de ma vie quotidienne. En clair, je n'ai ni la motivation, et, pire encore, ni l'envie d'écrire ou de peindre. De peindre! Je me suis gavé d'images, d'impressions, de sensation, le tout formant un terreau bien gras pour une prochaine série de toile, et là, rien. Ajoutez à un un budget...

Lamento nocte

Narcisse Steiner

Il y a quelques temps, j'ai tenté d'écrire le second article des "mythologies" (voir le premier), consacré, cette fois, au rapport entre l'artiste et la drogue. Il s'avère que qu'une part, j'ai beaucoup de mal à le terminer le publier en l'état, et d'autre part, je remarque à cet instant précis que j'ai omis plusieurs exemples pourtant repésentatifs. En l'occurrence, il s'agit de la caféine et de l'alcool. Ne voulant pas m'étaler là dessus, je vous demanderez juste de patienter le temps que je prendrais pour finaliser cet article. Je dis ça parce que pour moi, il était indispensable d'écrire l'article...

Et à J-5, il céda...

Narcisse Steiner

Je m'étais dit que j'allais attendre le vernissage pour officiellement débuter autre chose, et finalement, ça a été plus fort que moi. Après avoir terminé tout le travail de finition de la série HAL, engendrant un certain stress (vais-je avoir le temps de finir, est-ce que je vais pas massacrer mon travail...) j'ai amèrement regretté d'avoir fini trop tôt. Bah oui, maintenant que j'ai terminé ma série HAL, de l'installation du système d'accrochage au vernissage des toiles, j'ai tout le loisir de me ronger les ongles en songeant à l'instant fatidique où le chaland posera pour la première fois le...

"J'aime bien, mais...

Narcisse Steiner

... je ne l'accrocherai pas dans mon salon!" Quel peintre n'a jamais entendu, que dis-je, subi ce genre de réflexion vaine, plus bête que méchante? Imaginez: vous conviez quelques amis plus ou moins proches en votre logis, dans le but de partager quelque plaisir ethylique, quand soudain vous viens l'idée saugrenue de montrer vos dernières oeuvres. Parce que oui, vous êtes peintre, et en tant que tel vous aimez avoir des retours sur votre travail. Jusque là, rien de préjudiciable. Je passerais sur le lieu commun couard qui consiste à asséner à l'artiste un terrible "C'est pas mal", vide de sens...

1 2 3 > >>