Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Carnets de Steiner Le blog d'un artiste peintre qui ne sait pas où il va, mais qui y va quand même. Mes humeurs, mon travail en cours, mais également des informations sur la technique et le processus créatif.

La flemme n'explique pas tout

Narcisse Steiner

Depuis quelques semaines, je commence à sérieusement culpabiliser sur l'enlisement de mon "roman". En ce qui concerne la peinture, curieusement, beaucoup moins, comme si un manque d'inspiration graphique était justifié. Justifié par quoi, je ne sais pas trop, peut être que j'ai de plus en plus conscience de mes lacunes en terme de dessin me font progressivement accepter que je ne serais jamais un grand peintre ou dessinateur. Peut êtreaussi parce que, malgré tout, je dessine encore régulièrement, que ce soit via ma tablete ou pendant les heures de formation, bien que ça reste à l'état de brouillon...

La dynamique du groupe: un grand moment de sociologie de bistro.

Narcisse Steiner

Mon immersion dans un "vrai" travail n'a certes pas que du positif de mon point de vue - je suis un paresseux patenté - mais mon caractère curieux me permet de prendre suffisament de distance et de trouver matière à réflexion. Etant plutôt solitaire de caractère, mais néanmoins sociable quand il le faut, je doit dire que j'appréhendais légèrement de me retrouver au sein d'un groupe et subir "l'esprit d'équipe". Irritable et exigeant, je craignais d'être rapidement coincé au fond, mangeant seul à mes pauses, honnis par ces langues de vipère de collègues; à vrai dire, je crois que j'avais surtout...

La peinture qui tâche pas

Narcisse Steiner
La peinture qui tâche pas
La peinture qui tâche pas

J'évoquais dans mon dernier article mon passage à cet outil formidable qu'est la tablette graphique. Voici donc quelques grioullages, dont aucun n'est abouti; je pense qu'il s'agit là d'un effet pervers de la tablette auquel je suis particulièrement sensible. Pas de papier ou de toile gaspillée, pas plus de matière picturale, la conséquence étant l'accumulation de brouillons plus ou moins avancés, bourrés dans un dossier sobrement intitulé "en cours"... Il est peu probable que je les termine, mais ce travail me permet de me familiariser avec l'outil en attendant de bosser sur une réelle composition...

Le pro de la crastination

Narcisse Steiner

Bon, voilà, allons-y. Un commentaire du camarade Stoni m'a fait sortir de ma létargie bloggesque-bloggique. Rien à dire? Non, pas vraiment. Dans ma réponse à son commentaire, où mon camarade co(mmuniste)-bloggueur, lequel s'inquiétait de mon passage de l'arme à gauche (si tant est qu'on puisse me coller plus à gauche encore), j'évoquais brièvement les vicisssitudes (j'aime bien ce mot, je suis content de pouvoir le placer quelque part) de mon retour au labeur (voir les commentaires sur "Nonirisme"), vicissitudes qui me donnaient un excellent prétexte pour laisser ce blog à l'abandon pour la troisième...