Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Carnets de Steiner Le blog d'un artiste peintre qui ne sait pas où il va, mais qui y va quand même. Mes humeurs, mon travail en cours, mais également des informations sur la technique et le processus créatif.

Stagiaire heureux et patron sympa

Narcisse Steiner

C'est bien la première fois que je quitte un boulot à regret.

Je m'explique.

 

Comme j'en ai fait mention précédemment, mon travail actuel dans la boutique bio/équitable, qui me permet d'être salarié et formé à la fois, nous "oblige" à efectuer un stage pratique de quinze jours minimum dans un magasin de notre choix. Le mien s'est bien évidemment porté sur une boutique de fourniture artistique, au coeur du V° arrondissement de Paris. J'ai choisi cette enseigne pour de multiples raisons: c'était bien sûr mon domaine de prédilection, c'était pas loin de chez moi et Zelda et chaque fois que j'y suis allé en tant que client, l'accueil, le choix et les conseils dispensés par l'équipe m'avait agréablement surpris.

Après un parcours du combattant pour obtenir une convention de stage dûment remplie par le maître des lieux, patron de la famille des "super-cool" au demeurant, j'entrais enfin chez Berty, rue Claude Bernard.

Je n'en n'étais pas à mon coup d'essai: quelques mois auparavant, avant d'être embauché à la boutique bio, j'étais allé frappé à leur huis pour quemander un travail, sans réponse positive malheureusement. Le stage m'a permis de mettre un pied dans la boutique et mon acharnement a été payant.

Non seulement j'étais stagiaire dans le magasin que je voulais, mais en plus le déroulement des quinze jours s'est excessivement bien passé: intégration avec l'équipe parfaite, plaisir à aller travailler (même en tant payé à temps partiel tout en efectuant mes 35h par semaine) et possibilité d'emabauche à la clé. Bon, pour ce dernier point, ce n'est pas encore du 100%, mais Grand Chef a des projet pour la fin de l'année et, parmi ceux-ci, l'agrandissement de l'équipe.

 

M'étant découvert une conscience professionnelle ces derniers mois, je n'appréhendais pas vraiment ce stage, mais de là à ce que ça se déroule aussi bien, j'en ai été le premier surpris. Je me suis malgré tout rendu compte de mes lacunes, surtout en matière de papier et matériel d'architecture mais j'ai compensé ces manques par mes connaissance basiques mais toujours appréciables en matière de peinture acrylique et à l'huile.

 

Si l'essentiel de la clientèle est issue des Arts Déco et de LISAA (achetant du carton-plume par quintaux et des formats raisin mi-teinte au kilomètre), j'ai eu l'occasion de "taper la discute" avec quelques clients sympathique, échangeant connaissances et conseils. Dans ce genre de boulot, qui reste de la vente, la boutique Berty a toujours fait en sorte d'avoir une équipe compétente dans leur domaine. Là bas, nul besoin de séduire le client: c'est le client qui vient vers l'équipe, ce qui simplifie grandement l'approche. J'ai ainsi initié une charmante mamie à l'acrylique, échangé des conseils avec un peintre abstraitiste sur la meilleure façon de réaliser des applats propres, discuté figurinisme et modélisme avec une étudiante, constitué un cadeau pour la petite amie d'un client à base de coffret Conté et d'aquarelle, converti une peintre sur faïence à la peinture à l'huile grâce au Liquin... Non seulement je prennais plaisir à aiguiller au plus juste les clients, mais en plus je remplissais ma tâche de vendeur en remplissant égalemet la caisse.

Bref, en plus de me rendre utile, je me suis presque rendu indispensable. Bon OK, j'exagère un peu, mais voilà, l'équipe a été enchanté de bosser avec moi, au point de me faire un chèque-cadeau de belle valeur à dépenser dans la boutique.

 

Vraiment, de tout point de vue, ce stage a été une réussite parfaite. Mention spéciale à Quentin, mon camarade à rouflaquettes toutes wolverinniennes qui m'a beaucoup appris et toujours aidé sur le fonctionnement de la boutique.

 

Voilà, c'était un article jet de fleurs, bassement égotique mais je tenais à le dire.

Maintenant, j'espère que les fameux projets pour la boutique se réaliseront, surtout avec une embauche à la clé :)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Noon 20/04/2010 13:16


Et ben ça fait plaisir de voir quelqu'un content de son boulot, par les temps qui courent ...

Dommage pour les papiers, j'aurais pu te donner quelques indications.

Bonne continuation