Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Carnets de Steiner Le blog d'un artiste peintre qui ne sait pas où il va, mais qui y va quand même. Mes humeurs, mon travail en cours, mais également des informations sur la technique et le processus créatif.

La peinture qui tâche pas

Narcisse Steiner
J'évoquais dans mon dernier article mon passage à cet outil formidable qu'est la tablette graphique. Voici donc quelques grioullages, dont aucun n'est abouti; je pense qu'il s'agit là d'un effet pervers de la tablette auquel je suis particulièrement sensible. Pas de papier ou de toile gaspillée, pas plus de matière picturale, la conséquence étant l'accumulation de brouillons plus ou moins avancés, bourrés dans un dossier sobrement intitulé "en cours"...
Il est peu probable que je les termine, mais ce travail me permet de me familiariser avec l'outil en attendant de bosser sur une réelle composition à peu près complète.
Un clic sur l'image pour l'agrandir!

Ici, trois dessins portant sur les "cybermorphes". Le travail en niveau de gris est un bon moyen de ne pas m'emmerder avec les valeurs et m'entrainer à la mise en relief des divers éléments.


cybermorphe1
cybermorphe2
cybermorphe3
Ce dernier dessin m'a donné envie de faire quelque chose de plus organique, l'inspiration me venant clairement de Giger, influence notable pour moi, pour le meilleur et pour le pire.

bodymorphe2
Dans le même registre, je me suis essayé au speed painting, avec comme contrainte de de temps 30 minutes. Je ne sais pas ce que c'est ni ce que ça aurait pu devenir si j'avais poussé le travail plus avant, mais j'ai trouvé ça interessant...

speedpaintingcybermoprhe
J'ai ensuite continué dans un voie plus organique, toujours très gigerien dans l'esprit:

cybermorphe4
Retour sur une penture digitale plus dans le style de ma peinture sur toile. En fait, il s'agit ni plus ni moins que de la reprise d'une toile entamé il y a un moment, potentiellement interessante mais abandonnée pour je ne sais quelle raison. La toile ayant été recouverte depuis, j'avais néanmoins pris une photo de référence, pour la postérité... Voilà ce que j'en ai fait:

les-martyrs
Un autre croquis, dans le même style "coups de pinceaux furieux":

Angel

On remarque que ma gamme de couleur n'a guère changée depuis ma peinture physique. Je le confirme encore avec celle-ci. Un peu plus abouti, ce dessin se rattache à la série "organique".

bodymorphe3

Je décide de pousser un peu plus le détail et faire quelque chose de plus lisse, l'inspiration me venant du fond des entrailles, pour être précis de mes lectures de Lovecraft, auteur qui m'a fortement influencé au niveau raphique, alors qu'il s'agit d'un écrivain. Comme quoi, on prend la maitère où elle se trouve, c'est totalement transgenre.
Malheureusement, je n'ai jamais réussi à y coller un décor.

lovecraft

On termine sur un dessin qui se veut également plus poussé, celui là j'aimerais vraiment le terminer pour l'intégrer dans une compo portant sur le thème d'Alice (très tendance, Alice...). C'est donc ma vision personnellement et biomécanique du Chat de Cheschire.

cheschire


Voilà, encore beaucoup de chemin à parcourir mais petit à petit, je découvre des choses que je n'aurais pas essayé avec un autre medium, par peur de gaspiller.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

stoni 24/02/2010 13:56


Woula c'est trop cher !!

Je vais garder mes papiers et mon scanner.


stoni 22/02/2010 12:12


ouais bravo, heureusement que tu ne fous rien en ce moment !!!

ça coute combien ta palette graphique ?

ça fait vraiment comme si on avait un crayon ?


Narcisse Steiner 22/02/2010 18:35


Bah alors, une tablette graphique qui tient à peu près la route faut compter 130 à 150€. Faut savoir que le prix varie en fonction de deux critères: la taille (surface active) et si c'est une Wacom
ou pas. En clair, à format égal (A4 en ce qui me concerne, de marque Aiptek), faut doubler le prix si tu prend en Wacom.
Et ouais, Wacom c'est le top, moi perso j'ai pris l'habitude de ne jamais commencer sur du haut de gamme, histoire d'avoir le sentiment de monter en gamme lorsque je décide de changer de monture
parce que ça répond à un besoin.
Si tu veux investir dans une tablette graphique plus que correct, une A5 peut largement suffire, et dans la fourchette décrite ci-dessus, t'as une Wacom vachement bien.

Maintenant, la sensation: soyons honnête, non, t'as pas l'impression d'avoir un crayon dans les mains. Le stylet est généralement un peu plus gros qu'un vrai stylo, assez léger, et c'est la presion
exercée sur la pointe qui détermine, selon le type de "brush" utilisée, la densité du trait et/ou son épaisseur. Certaines tablettes gère l'inclinaison, mais là pour le coup faut monter sévèrement
en gamme (plus de 200€).

En ce qui concerne le travail à proprement parler, c'est un peu déconcertant au départ: on regarde son écran et jamais sa tablette. Mais on prend très vite le pli.
Je dis souvent que si on aime un tant soit peu le dessin, investir dans une tablette graphique n'est pas nécessairement un luxe. C'est un outil d'un confort exemplaire, le genre qui nous fait nous
demander comment on faisait avant.


pictoneo 21/02/2010 22:37


peur de gaspiller....c'est d'époque !! en tout cas, bravo pour tout ce petit zoo !


Narcisse Steiner 22/02/2010 18:38


C'est pas tant une poussée d'écologisme que les raisons conjointes d'un budget limité et d'un manque de place... Je peins de préférence à l'huile et plutôt sur des supports pas facilement
disponibles (du HDF, pour son aspect lisse). Et puis y'a une part de flemme, vissé sur le PC à longueur de temps, il me suffit de tendre le bras pour chopper ma tablette si me prend l'envie de
gribouiller, et non pas de mettre en branle la moitié du salon avec mon chevalet...

Merci de ton passage en tout cas!