Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Carnets de Steiner Le blog d'un artiste peintre qui ne sait pas où il va, mais qui y va quand même. Mes humeurs, mon travail en cours, mais également des informations sur la technique et le processus créatif.

Fiche de lecture: Le monde inverti

Narcisse Steiner

http://img141.imageshack.us/img141/636/priestjv2.jpgUne planète hostile, une gigantesque cité sur rails baptisée "Terre", une jeune recrue de la Guilde: voilà le cadre du Monde Inverti, roman de science-fiction écrit en 1974 par Christopher Priest.

C'est un roman court mais prenant et lourd d'interrogations. Priest exploite notre perception de la réalité à travers le parcours de Heldward Mann, un jeune homme ayant "atteint l'âge de mille kilomètres". D'emblée, on comprend que les règles qui régissent la cité Terre ne sont pas les nôtres: le temps est une donnée relative. 

La cité avance sur des rails, que les membres de la guilde montent et démontent au fur et à mesure de son parcours, en quête de "l'optimum". Qu'est donc cet Optimum? Pourquoi les membres de la guilde du Futur, chargé de relever le terrain en amont, exercent un travail dangereux? Pourquoi est-il impératif de coller au plus près de l'optimum?

Au fil des pages, les réponses nous parviennent, en soulevant d'autres. 

Ma lecture n'étant pas de première fraîcheur, je constate que je ne garde pas un souvenir impérissable de cet ouvrage: l'introduction est interminable, certains passage un peu creux. Pourtant, le thème soulevé est parvenu à me tenir en haleine, même si la chute du livre ne relève pas de la claque magistrale.

A lire comme un roman d'ambiance, un peu expérimental. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

stoni 25/05/2010 13:25


post EXOTISME pardon.


stoni 25/05/2010 13:22


Ben je ne connais pas très bien. Je lis Philip K. Dick et ça s'arrête là. Ce n'est pas que j'aime pas, c'est que peu d'auteurs de SF se sont mis sur ma route pour l'instant. Quant à la fantasy, là
je dois avouer que les univers, l'esthétique, etc... ne m'attirent pas du tout... J'ai quand même bien aimé lire le "sda" !!
Volodine a commencé dans des collections de SF (présences du futur). Il a inventé un monde et un genre, le post-futurisme. En gros : une immense révolution prolétarienne a manqué vaincre, mais les
forces réactionnaires ont finalement repris le dessus. des oiseaux humanoïdes parlent. des gens viennent du futur en apnée. il y a des chamanes, des terroristes d'extrême gauche et putain, c'est
vachement bien écrit...


stoni 25/05/2010 10:48


Il faut que tu lises Antoine Volodine ! (je sais c'est chiant les gens qui te disent "il faut que tu lises machin", mais là Volodine c'est vraiment du bon, je peux me le permettre)


Narcisse Steiner 25/05/2010 12:46



J'en prend bonne note! 


En revanche je pensais que tu n'étais pas hyper versé dans la scifi et assimilé, je me trompe?